Ostéosynthèse et orthopédie

La chirurgie orthopédique est assurément un des points forts du Cabinet Vétérinaire des Bergières. Nos chirurgiens suivent régulièrement des formations leur permettant de connaître et maitriser les techniques les plus modernes pour en faire bénéficier vos compagnons. Ainsi, l’arthroscopie a été introduite en 2003 déjà (pour visualiser et soigner les articulations par abords mini-invasifs), la réduction de fractures par pose d’implants mini-invasifs en 2015 (pour permettre la fixation et la guérison de l’os sans toucher au site fracturaire), et la PAUL en 2018 (proximal abduction ulnar osteotomy : pour traiter les dysplasies du coude). 

OSTÉOSYNTHÈSE DE FRACTURES SIMPLES ET COMPLEXES

Le but du traitement chirurgical des fractures est la reconstruction anatomique et la restauration de la fonction. Selon l’Association pour l’Etude de l’Ostéosynthèse AO, les principes de base de l’Ostéosynthèse sont une réduction anatomique, une fixation stable, la préservation de la vascularisation et une mobilisation fonctionnelle précoce.

En fonction de la situation et de la complexité de la fracture que présente votre animal, nous choisirons la méthode de montage la plus adaptée parmi les dernières évolutions en dispositifs d’ostéosynthèse : Plaques de compression à verrouillage LCP, plaques à compression dynamique DCP, ou plus traditionnellement parmi les plaques et vis usuelles, cerclages et fixateurs externes.

Photo d'un fixateur externe

RUPTURE DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR

La rupture du ligament croisé antérieur est le motif de consultation le plus courant en orthopédie vétérinaire. Tout comme chez l’homme, il s’agit d’une rupture d’un ligament du genou. Elle induit une instabilité de l’articulation et donc une boiterie aiguë avec suppression d’appui, l’animal ne pose souvent plus la patte. Des lésions du ménisque médial peuvent également être associées. Une rupture partielle, ou progressive du ligament est également possible, elle induit dans ce cas une boiterie plus discrète.

Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire, car sans traitement, l’instabilité du genou va entraîner un développement très rapide d’arthrose. Nous proposons principalement deux techniques chirurgicales, en fonction de l'âge, du poids et de l’activité physique du chien :

  • la 1ère, appelée Technique de De Angelis modifiée, réservée préférentiellement aux chiens de petite taille, consiste à rétablir une stabilité chirurgicale par la pose d’une prothèse à l’extérieur de l’articulation du genou.
  • la seconde, nommée TTA (avancement de la tubérosité tibiale), nécessite une grande maîtrise de la chirurgie orthopédique et l’utilisation de matériel spécifique. Elle consiste à modifier le contour anatomique du tibia par des implants en titane afin de rééquilibrer les forces exercées sur le genou dont le ligament croisé antérieur a été endommagé. Cette technique rétablit la stabilité du genou.

Radio d'une TTA du genou

LUXATION DE LA ROTULE

La luxation de la rotule est une pathologie fréquemment rencontrée chez les chiens. Elle peut être congénitale (le plus souvent chez les chiens de petite race) ou traumatique, et entraîne une boiterie d’un postérieur, plus ou moins invalidante en fonction du stade de la maladie.

La détection précoce de la luxation de la rotule a plusieurs avantages : elle permet tout d’abord de stopper la gêne et la douleur occasionnées, mais elle permet surtout d’éviter l’apparition de complications comme l’arthrose ou la rupture du ligament croisé du genou.

Pour éviter ce genre de complications, nous effectuons une intervention chirurgicale qui consiste à creuser la trochlée fémorale, puis à transposer la crête tibiale. Enfin, nous rétablissons les attaches latérales et médiales de la rotule en tension égale pour stabiliser cette dernière correctement dans l’articulation. 

AMPUTATION

L’amputation d’un membre, ou d’une partie d’un membre, peut être envisagée à la suite d’un accident ou d’une maladie grave comme un cancer des os. Même si elle nécessite une intervention chirurgicale délicate, une amputation peut sauver la vie de l’animal, et considérablement améliorer sa qualité de vie, car elle fait disparaître l’origine de ses douleurs et de ses souffrances. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, la plupart des chiens et chats s’adaptent très facilement à leur membre amputé et réapprennent rapidement à marcher, voire même à courir.

Si l’idée de faire amputer votre animal vous effraie, nous pouvons vous mettre en contact avec des propriétaires d’animaux amputés qui sauront vous rassurer.

chien amputé

AUTRES PRESTATIONS CHIRURGICALES

Image 1  Image 2  Image 3 Image 4  Image 5  Image 6